Success Story | IFRC

Comment la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge améliore sa culture du « Speak up » ou de la prise de parole à l’échelle mondiale grâce à la mise en œuvre d'EQS Integrity Line

Reference IFRC | EQS Group

Contexte - la nécessité de développer une culture de la parole libre

La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) est le plus grand réseau humanitaire du monde, touchant 150 millions de personnes dans 192 sociétés nationales grâce au travail de 13,7 millions de volontaires. Dans le cadre de sa stratégie de 2030, l’organisation s’est engagée à relever les grands défis humanitaires et de développement de la décennie tout en évitant les discriminations liées à la nationalité, la race, les croyances religieuses, ou encore la classe ou les opinions politiques.

La stratégie de 2030 a également fait de la confiance et de la responsabilité une priorité de transformation dans le cadre d’un projet intitulé RC² Integrity. Cela a conduit la FICR à intensifier ses efforts pour identifier et répondre aux cas et allégations de comportements contraires à ses principes et valeurs humaines. Elle vise également à encourager au sein de ses volontaires et employés une productivité et une base saine afin de changer les esprits et sauver des vies en promouvant une culture de la prise de parole. Pour ce faire, la FICR se devait d’adopter pleinement une culture éthique, en plaçant la responsabilité personnelle et institutionnelle au cœur de toutes ses activités, ce qui a abouti à l’introduction d’un dispositif d’alerte interne digital.

Les efforts de la FICR pour mettre en œuvre des normes de conformité nouvelles et modernes par le biais du projet RC² Integrity ont été reconnus et ce dernier a été l’un des projets nominés pour le prix ECEC lors de la European Compliance and Ethics Conference (ECEC) 2021 à Munich.

FICR : La nécessité d'investir dans la conformité et d’évaluer les options

Avant la stratégie de 2030, les outils de conformité et les capacités d’investigation de la FICR dataient d’avant 2010 et avaient besoin d’être révisés. Préalablement à la mise en place d’un dispositif d’alerte interne digital, la plupart des enquêtes étaient réalisées à l’aide de fichiers Word et Excel. Au cours des cinq ou six dernières années, l’organisation a décidé de concentrer ses investissements sur des solutions modernes dans les domaines de la prévention, de la détection et de la réponse.

Au départ, la FICR a évalué jusqu’à dix fournisseurs de solutions digitales de recueil et de traitement des signalements, mais ce nombre a finalement été ramené à cinq. Par exemple, certains d’entre eux venaient d’une culture de centre d’appels avec un niveau de maturité technologique plus faible, tandis que d’autres offraient des solutions entièrement digitales. Finalement, la FICR a opté pour la solution digitale EQS Integrity Line.

Les arguments décisifs qui justifient le choix d’un dispositif d'alerte interne digital

Auparavant, la FICR utilisait un canal de signalement externalisé que les employés semblaient peu enclins à utiliser. Le volume des signalements ayant augmenté de façon spectaculaire ces dernières années, il était important que l’organisation puisse gérer les alertes provenant de différents canaux de manière centralisée et donc depuis une plateforme unique. Compte tenu de l’empreinte internationale massive de la FICR, qui compte 192 membres à travers le monde, beaucoup d’entre eux avaient du mal à trouver des solutions de lancement d’alerte. Par conséquent, il était également essentiel que ce nouveau dispositif d’alerte interne puisse également être déployé dans différents pays.

» Les réactions ont été jusqu’à présent positives. Par le passé, la hotline téléphonique suscitait une certaine méfiance, principalement en ce qui concerne la protection des informations. Avec la nouvelle solution, les employés sont assurés de l’existence d’un seul système où ils peuvent accéder à leurs données et communiquer avec nous. Cela a renforcé la confiance, car ils sont sûrs que leur signalement est désormais traité en toute confidentialité et que leurs informations personnelles sont stockées en toute sécurité. «

André Caria, Head of Investigation at IFRC

André Caria
Chef des enquêtes à la FICR

FICR

La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a été fondée le 5 mai 1919 au lendemain de la Première Guerre mondiale. Aujourd’hui, elle compte 192 sociétés nationales membres qui touchent 160 millions de personnes et son siège se situe à Genève, en Suisse. L’organisation s’appuie sur son vaste réseau de volontaires pour mener des opérations de secours et aider les victimes de catastrophes, mais aussi pour améliorer les normes humanitaires et réaliser des projets de développement. La FICR est guidée par sept principes fondamentaux : humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, universalité et unité.

En savoir plus sur EQS Integrity Line